Introduction
Groupe Beherman

Le Groupe Beherman est une entreprise commerciale belge multisectorielle qui a été fondée il y a plus de cent ans et dont le siège se trouve à Bornem, près d’Anvers. Au fil des ans, le Groupe s’est forgé une belle réputation dans l’importation, la distribution, la construction et l’assemblage de camions et d’automobiles de plus de 26 marques tant en Belgique qu’aux Pays-Bas et au Grand-Duché de Luxembourg. Outre ses activités dans le secteur automobile, le Groupe se consacre également à d’autres activités opérationnelles dans les domaines de l’administration et de la programmation informatiques, des services financiers et des pools de réassurance ainsi que dans l’immobilier résidentiel et industriel.

Pour l’instant, le secteur automobile reste le cœur d’activité du Groupe Beherman. Aujourd’hui, l’entreprise gère un réseau Mitsubishi composé de 58 dealers et 32 agents, 39 distributeurs FUSO en Belgique et au Luxembourg ainsi que 84 centrales Saab de service et de réparation dans le Benelux et en France. En outre, le Groupe projette formellement de se lancer dans la promotion immobilière ainsi que dans la gestion d’immobilier résidentiel et commercial.

En 2012, le Groupe Beherman et Bopro ont fondé l’entreprise Sustainable Development Mechelen NV (SDM). SDM est chargée de la construction du service centralisé de transfusion sanguine pour la Croix-Rouge flamande, qui occupe une partie du parc Ragheno à Malines, à côté de son siège.

Sur les 13 hectares, qui appartiennent au Groupe Beherman, la dernière main est actuellement mise à un projet comprenant des éléments de construction résidentielle et commerciale, qui doit garantir le développement durable de la zone, développement caractérisé par une rentabilité économique saine, un impact écologique minimal ainsi qu’une responsabilité sociale et sociétale.

Le prochain projet, qui concerne la construction de bureaux et qui sera commercialisé dans le cadre de ce grand projet de rénovation urbaine, a été baptisé «Pure M».

Malines, nouveau centre de la Belgique !

Matin et soir, les stations de radio francophones et flamandes récitent la litanie des encombrements: bouchons sur les rings d’Anvers et de Bruxelles, ralentissements sur la N 16 et la N21, embarras de circulations sur la E40 à hauteur de Gand et sur la E313 à hauteur d’Hasselt. Un nom se fait rare dans ces énumérations quotidiennes: celui de Malines. Une bénédiction pour les Malinois, mais aussi pour la commune: Malines peut se targuer non seulement d’être une ville agréable et pleine de charme, mais aussi d’occuper une position centrale, qui s’accompagne d’une bonne accessibilité. Par route du moins.

En raison de sa position centrale, Malines est tout aussi accessible par train au départ de presque toutes les villes belges et européennes. Bruxelles, Louvain et Anvers sont distantes d’à peine 20 minutes. Les gares ferroviaire et routière se situent à deux pas l’une de l’autre. L’aéroport international de Zaventem (Brussels Airport) se trouve à 10 minutes de train.

Malgré sa situation et une accessibilité d’ores et déjà excellente, la ville de Malines s’applique depuis un certain nombre d’années à optimiser encore ses accès. Non sans raison: c’est précisément en raison de sa situation, entre Bruxelles et Anvers, que Malines est de plus en plus en vogue auprès des entreprises qui souffrent de la dégradation de l’accessibilité de ces deux métropoles. La multiplication des activités au niveau local s’accompagne en effet d’une hausse du nombre d’habitants. Ces dix dernières années, Malines a vu sa population augmenter de 7000 âmes, pour atteindre un total de 83.000 habitants. Le nombre de personnes domiciliées dans un rayon de 25 km autour de la Grand-Place de Malines est plus élevé que celui des personnes habitant dans le même rayon autour du centre de Bruxelles ou d’Anvers. Pour optimiser encore le potentiel de la ville et de sa situation, un plan de réhabilitation à grande échelle a été conçu, avec pour axe central les abords de la gare.

Dans les prochaines années, cette zone de la ville de Malines bénéficiera d’une véritable cure de jouvence. La ville se dotera d’une nouvelle gare et les parcelles avoisinantes seront réaménagées de manière à pouvoir se fondre dans le nouveau cœur de la ville.

Le Groupe Beherman est un acteur de premier plan dans ce projet de rénovation urbaine. Il détient un site de plus de 13 hectares dans la zone de planification, qui porte le nom de «parc Ragheno». Il a récemment mené des négociations couronnées de succès avec les autorités compétentes en vue de l’assainissement d’une partie de terrain affectée par une pollution historique et pour laquelle une convention Brownfield a été conclue. La concrétisation d’un premier volet de ce projet a d’ores et déjà démarré: le service centralisé de transfusion sanguine de la Croix-Rouge flamande va en effet s’installer dans le parc Ragheno. Ce centre est en cours de construction et devrait être receptionné cette année encore. Il marque le coup d’envoi d’une rénovation des abords de la gare qui transformera le visage de la ville mais assoira également sa réputation dans un futur proche.

Le développement stratégique des vastes zones entourant la gare constitue l’une des lignes maîtresses du plan communal d'aménagement du territoire de Malines. Ce projet de développement urbain s’affirme comme le plus vaste de la prochaine décennie et aura clairement un retentissement international. Dans le Malines du 21e siècle, le choix se porte résolument sur un concept de mobilité durable, une architecture audacieuse et de nouvelles solutions urbanistiques pour le quartier jouxtant la gare. Choix qui se concrétisera par l’aménagement d’une nouvelle ligne ferroviaire (Bypass) et d’une route réservée à la circulation des voitures et des camions visant au désenclavement de la ville (Tangente), la construction d’une gare routière et ferroviaire multimodale et le réaménagement des rues et places avoisinantes, ce qui débouchera à terme sur une modification de la circulation.

La construction du Bypass s’impose de toute urgence afin que la vitesse des trains internationaux en passage puisse passer de 100 à 160 km/h à la hauteur de la gare de Malines, ce qui permettra également d’accroître la capacité de la gare, notamment dans le cadre des projets Diabolo et RER. La gare de Malines se positionne comme la principale plaque tournante pour les transports publics de la ville, du sud de la province d’Anvers et du nord de la province du Brabant flamand, mais aussi pour les services de bus. Elle couvre toute la région, c’est-à-dire aussi bien la ville que sa périphérie et les communes plus éloignées. Elle figure également sur toutes les lignes urbaines et régionales. La nouvelle gare sera distante de 7 minutes à pied du parc Ragheno.

La Tangente et le Bypass font partie d’un même projet d’infrastructure, d’une grande qualité urbanistique et architecturale. Tous deux sont conçus et réalisés de manière intégrée. La gêne pour la ville et ses habitants ainsi que les utilisateurs pendant les travaux sera réduite au minimum. Le bâtiment qui abritera la gare – un projet d’Eurostation signé par les architectes Salvatore Bono et Brent Turchak – fera la part belle à la convivialité et sera aménagé en pensant à l’avenir.

La nouvelle gare est appelée à devenir le moteur de la renaissance de la vaste zone environnante. Au sud-est, un quartier à fonction mixte (résidentielle et bureaux) sortira bientôt de terre, il fera entrer la Malines moyenâgeuse dans le 21e siècle. Ce quartier devra être agréable, que ce soit pour y vivre ou simplement faire une pause, mais surtout accueillir des entreprises et des organisations confrontées ailleurs en Belgique à des contraintes d’espace (absence de possibilité d’extension), à une mauvaise accessibilité et à de lourdes charges financières (loyers trop élevés). Or, toutes ces contraintes brillent par leur absence dans la zone du parc Ragheno que le Groupe Beherman va développer avec quelques partenaires.

Déplacez votre souris sur
les villes principales
antwerpen brussels leuven brussels airport

Trajet vers PURE-M
15 minutes en voiture
20 minutes en train
Trajet vers PURE-M
15 minutes en voiture
15 minutes en train
Trajet vers PURE-M
30 minutes en voiture
25 minutes en train
Trajet vers PURE-M
15 minutes en voiture
10 minutes en train

En 2012, le Groupe Beherman a conclu une convention de collaboration avec l’équipe d’experts d’Eurostation et le Groupe De Paepe en vue de réaliser ce nouveau projet. Celui-ci vise le développement durable de la zone, développement caractérisé par une rentabilité économique saine, une justification sociale et sociétale et un impact écologique minimal sur l’environnement. Dans le respect de ces conditions essentielles, le Groupe Beherman lance aujourd’hui son premier projet d’envergure dans le quartier: «Pure M».

«Pure M», projet pionnier et ambitieux pour le futur développement du parc Ragheno

Le projet «Pure M» prend place dans le nouveau quartier du parc Ragheno, en cours de développement. Celui-ci se trouve juste au sud du ring de Malines, à un jet de pierre de la gare centrale de Malines. Dans cette même zone de développement, SDM (Sustainable Development Mechelen) dont le Groupe Beherman est actionnaire à 50 % réalise actuellement la construction du service centralisé de transfusion sanguine pour la Croix-Rouge flamande, dont le siège occupe une partie du parc Ragheno à Malines. Ce bâtiment devrait être réceptionné cette année encore.

«Pure M» est un projet de bureaux de 20.000 m², dont l’ambition est de jouer un rôle de pionnier pour le futur développement de la zone Ragheno à travers une architecture contemporaine de qualité. «Pure M» a été conçu par les architectes Jaspers et Eyers.

L’implantation d’une fonction de bureaux dans la Motstraat créera une zone tampon entre d’une part la Motstraat et les infrastructures ferroviaires existantes et d’autre part la zone située derrière, qui sera principalement résidentielle. Compte tenu de l’envergure importante du projet, décision a été prise de le subdiviser en trois volumes distincts, ce qui permettra d’adapter son échelle à celle de la zone résidentielle située derrière et d’en respecter le caractère. Un unique grand bâtiment aurait eu un aspect trop massif.

Aujourd’hui, trois volumes organiques s’articulent de manière concentrique autour d’une place centrale, créant ainsi un effet intéressant au niveau des volumes ainsi que des vues surprenantes. Le projet ouvre sur la Motstraat, dont le tracé sera modifié afin d’en faire un axe important de circulation du nouveau quartier. En raison de sa situation stratégique et de son architecture moderne, «Pure M» appuiera et renforcera la visibilité de ce nouveau nœud routier. Bâtiment distinctif de la zone Ragheno, il contribuera au désenclavement du nouveau quartier.

Le projet prévoit que les trois volumes soient placés sur sol naturel surélevée. Ce socle de verdure bénéficiera d’un aménagement paysager et comprendra des places de parking ainsi que des garages pour vélos. Cette zone formera en outre un écran vert destiné à protéger les habitations de la zone centrale. Quant à la place intérieure, elle sera accessible par trois côtés. De ce fait, les piétons pourront accéder à l’ensemble du site, qui pourra par la suite servir d’itinéraire piéton alternatif.

Les façades du projet se caractérisent par des éléments placés autour du bâtiment en un module rationnel et continu. Leur articulation verticale s’accorde à la verticalité du nouveau bâtiment de la Croix-Rouge ainsi qu’à l’échelle et la typologie des logements, mais renforce aussi l’effet de volume des trois éléments organiques. Associés aux saillies horizontales, elles offriront également une protection contre le soleil.

Les volumes compacts offrent une grande flexibilité pour l’organisation des bureaux. Un niveau standard fera environ 1.500 m² et pourra sans problème accueillir aussi bien des bureaux paysagers qu’individuels, voire la combinaison des deux. Le patio central et le cœur fonctionnel constituent l’élément central du bâtiment. Le patio assure un éclairage naturel des divers étages mais remplit également une fonction énergétique. Il crée des interactions intéressantes entre l’intérieur et l’extérieur ainsi qu’entre les différents volumes tout en offrant des vues imprenables sur les alentours. «Pure M» se veut porteur d’une architecture aussi ambitieuse que novatrice, ainsi que de normes élevées dans les domaines de l’énergie et de l’écologie. Ces ambitions correspondent au développement global de ce nouveau quartier et répondent au souhait de la ville de Malines de voir cette zone jouer un rôle de pionnier.

Parking au niveau -1 et exemples d’aménagements possibles
(rez-de-chaussée et premier étage)